Accueil / A propos

Aujourd'hui en France il reste très peu d'exploitations souterraines encore en activités. Il est plus rentable d'importer la matière ou le minerai et de le travailler ensuite sur place. Cela n'a pas toujours était le cas et la France a longtemps exploité les ressources locales en creusant de nombreuses galeries. Nous pourrions citer le cas des mines de Lorraine et alentour, qui fut une grande région minière, et totalisait plus de 54000 km de galeries. Aujourd'hui, ces réseaux n'ont pas tous disparu. La plupart des responsables (propriétaires, états) se trouvent très embarrassés de ces réseaux qui, faute d'entretien, peuvent créer des accidents souterrains ou même en surface. De par notre système, leur responsabilité pourrait être engagée. Il est donc plus simple de détruire les accès pour oublier à tout jamais que ces réseaux ont existés. C'est pourtant un héritage, parfois encombrant, mais représentant la vie, le savoir-faire, le labeur et le courage de milliers de personnes depuis des centaines d'années.
 
A défaut de pouvoir freiner cette destruction inexorable, nous avons pris le parti de rechercher, répertorier et photographier les cavités encore accessibles. Notre ligne de conduite: Nous ne sommes que des observateurs de ces lieux qui ne doivent pas être perturbés par notre passage: pas de déchets laissés sur place, pas d'objets emportés, pas de dégradation.
 
Cette activité génère des situations contradictoires: Le désir de partager ces connaissances afin de ne pas tomber dans un égoïsme stérile, qui rentre en opposition avec la préservation des lieux (vandalisme, vol de matériel, fermeture). C'est en essayant de préserver un équilibre délicat, que nous diffusons des photos sur ce site, tout en limitant les informations permettant de localiser les endroits. Cela limite malheureusement aussi les informations historiques publiables. Notre espérance et que seules des personnes motivées, passionnées et respectueuses de cet héritage sauront exploiter ces quelques informations.
 
Cette activité présente plusieurs type de dangers qui chacun demande à être anticipé au mieux. Les principaux sont : Le risque de se perdre dans les grands réseaux, le risque de manquer de lumière et de ne pouvoir ressortir dans l’obscurité totale, le risque d’éboulement et de blocage de la sortie, le risque de présence de gaz ou de manque d’oxygène et enfin le risque de tomber dans des puits ou des passages délicats. La plupart de ces dangers sont très proche de ceux rencontrés en spéléologie et mettent en jeux des précautions similaires. Il faut garder toutefois en tête que contrairement aux cavités naturelles, le creusage de galeries perturbe l’équilibre des roches, qui va mettre des dizaines ou centaines d’années avant de se re-stabiliser (parfois même par effondrement totale des galeries…). Certains passages peuvent donc être en limite de rupture. La moindre vibration induite par une présence humaine peut suffire à déclencher un éboulement…
 
La visite de carrières et mines souterraines abandonnées nécessite l'accord des propriétaires et une assurance couvrant les risques inhérents à ce type d'activité.