La Chartreuse de Saint Hugon fut fondée en 1183 sur la commune d'Arvillard. Le batiment visible aujourd'hui date de 1670, le précédent ayant était détruit par le temps. On trouve encore dans la foret les vestiges de l'exploitation du fer (haut fourneaux, batiments...). En effet, les Chartreux de Saint Hugon (et leur successeurs, l'entreprise Leborgne, produisant aujourd'hui de l'outillage) exploitaient plusieurs mines de fer. Celle décrite ici est saine et trés propre. Dans certaines galeries, on peut suivre la faille de Belledonne.