En 1868 Antoine Pelloux a obtenu l'autorisation d'exploiter une carrière en vue de produire du ciment naturel. La famille Pelloux continuera à developper l'entreprise, jusqu'à ce que la concurrence du ciment artificiel devienne trop forte. Elle sera alors vendue en 1918 mais continuera d'être exploitée jusqu'en 1939.