Il s’agit d'une des plus grande mine de Savoie. Elle est constituée d’un labyrinthe de 22km dont à peine 0.5 ne sont plus visitables. Les documents les plus anciens parlant de cette mine date du XIIIème siècle mais son exploitation remonte probablement aux Romains. L’épée de Roland, Durandal aurait été forgée avec le fer des Hurtières. Les exploitants se succédèrent jusqu’aux établissements Schneider et Compagnie en 1875, jusqu’à l’abandon de la concession en 1912, suite à la concurrence des mines de fer de Loraine. L’histoire de la mine et de la vie des familles qui l’entourait est mise en valeur par le musée « Le Grand Filon » qui propose des expositions, des activités et la visite de galeries de mine. Remerciement au Spéléo club de Savoie et particulièrement à Laetitia pour nous avoir ouvert les portes de cet endroit magique et chargé d’histoire, le temps d’un reportage photographique.